www.ceracusekika.cd

un grand rappeut engagé de la ville de Goma Williston sibamwenda est un artiste rappeur de la ville de Goma très engagé dans le rap conscient et le hiphop, il es très doué dans l’interprétations des grands artistes francophone du rap engagé comme Youssoupha, dans le cadre de clôturé le moi de la femme dans la ville de Goma, avec l’invitation du pastoral de jeune SKV de la paroisse Notre d’Afrique, Williston va livré un concert en live ce dimanche dans la grande salle KATOYI 2000 à partir de 14H00, avec NORBERT M MASTAKI du SKV, il ne sera pas seul, beaucoup d’invités de marque sont au programmé comme, WANNY’S KING, le grand rappeur de Bukavu AFANDE READY, les duo K-VOICE :MELISSA ET WINDY, sans oublier aussi l’autre artiste de marque M’STONE, venez nombreux chers amis boosté les innombrables talents de nos artistes de Goma, le prix de place est…

View original post 77 mots de plus


un grand rappeut engagé de la ville de Goma
Williston sibamwenda est un artiste rappeur de la ville de Goma très engagé dans le rap conscient et le hiphop, il es très doué dans l’interprétations des grands artistes francophone du rap engagé comme Youssoupha, dans le cadre de clôturé le moi de la femme dans la ville de Goma, avec l’invitation du pastoral de jeune SKV de la paroisse Notre d’Afrique, Williston va livré un concert en live ce dimanche dans la grande salle KATOYI 2000 à partir de 14H00, avec NORBERT M MASTAKI du SKV, il ne sera pas seul, beaucoup d’invités de marque sont au programmé comme, WANNY’S KING, le grand rappeur de Bukavu AFANDE READY, les duo K-VOICE :MELISSA ET WINDY, sans oublier aussi l’autre artiste de marque M’STONE, venez nombreux chers amis boosté les innombrables talents de nos artistes de Goma, le prix de place est 1000FC, on est tellement convaincue que vous ne seerez pas déçu,
«. un meilleur demain dépend de nos propres efforts. Bâtir un pays plus beau qu’avant est notre lutte… Le Tam Tam d’afrique doit raisonner malgré les guerres et cela comme un léopard qui attaque sa proie! puis le bon Dieu nous laisser contrôler la zone sans drone ni arme mais avec nos têtes et stylo… Karibu pour soutenir les artistes.#Will’stone Sibamwenda :kabemba: nos connaissances à l’action


le manque de travail est cause beaucoup de peines aux jeunes de Goma, le licencien n’ont plus le choix, la seulle refuge est d’accepté de faire le gardiennage!ça fait vraiment mal au coeur!

lumièrenoircie

Ces cinq dernières années, la ville de Goma a assisté à la prolifération des maisons des gardiennages. Derrière cette image imposante de veiller à la sécurité des biens et des personnes au sein de la ville, se cache des vérités aussi alarmantes que révoltantes. Par Jean-Fraterne RUYANGE L’inefficacité des forces de l’ordre L’armée et la […]

via Le Background des maisons de gardiennage à Goma — Cure Morale

View original post

À la Une

La population de Goma victime de l’insécurité malgré les mécanismes de paix


insécurité à Goma
source photo le congolais.cd

Chaque jours on chante la paix sur des ondes radios, des émissions télévisée, des conférences et des ateliers de formations, et des multiples sensibilisation sur  le processus d’instauration de paix dans la province du Nord Kivu, mais à la fin rien  ne change la situation reste la même ;on a eu le  festival Amani, après que ce que ça changé !!!, rien, car la population continue à être victime de nombreuses atrocités et assassinant des tous genre, .A quoi sert de parler de questions sécuritaires dans la ville de Goma  sans agir ou punir les coupables ?; à quoi sert de parler de la paix et de la sécurité au Nord Kivu pendant que les personnes qui sont sensé nous protégé sont les premières à tirer sur la pauvre population ?,quand la nuit arrive, tout le monde s’inquiète, on commence à se poser de question peut être c’est moi qui sera visité  aujourd’hui  par les assaillants !!, la panique est partout sur les quatre coins de la ville, car la police et les autorités  provinciales n’arrivent pas à assurer la sécurité de la population, on tue par balle chaque  jours les gens, et chose drôle il n’ y a aucune enquête qui est mener de la part de la police, et si la police  se présente c’est pour demander de l’argent, et parfois on leur donne de l’argent et leur enquête n’aboutit à rien . Alors on se demande est ce que vraiment la population doit continuer à vivre dans ces genres de conditions inhumaine !!, qu’on a déjà considéré comme normale, alors qu’ailleurs  chaque vie d’un citoyen compte ,c’est pas le cas pour la ville de Goma, la vie humaine n’as plus de valeur ,on peut assassiné une personne et les autorités font sourd d’oreille, pas d’enquête.

insecurité
source photo actudukivu.blogspot.com

ils ne se soucient pas de la situation .Est ce que vraiment c’est  ce genre de démocratie ou de  paix que la population congolaise rêver vivre un jours ?,il n’ y a pas une semaine , une pauvre maman  vendais de frites  le long d’une rue dans le quartier Ndosho pour survivre et payer les frais scolaires de ces enfants, un certain soir les assaillant ont visité la maison ou elle vendais ces frites, ils sont venu assassiné son mari, !!alors ce dernier n’était pas ; ils ont alors tiré sur cette pauvre dame, et  elle est morte une heure après, elle ne pas la seule, nombreuses personnes sont victime d’assassinant .Ce qui me fait mal au cœur c’est de voir à quelle échelle la circulation des armes non identifiée prend de l’ampleur dans la ville de Goma, donc se procuré d’une arme à feu est devenu facile, alors les tueries ces multiplient, un autre constant ,c’est de voir tous ces policiers portent des armes et sont censé nous protégés, malheureusement ils sont les  premiers à tirer  sur cette population sans défense, ils sèment la terreur et l’insécurité, au lieu d’instauré l’ordre, facilement un policier peut te tirer sur un citoyen à une moindre dispute. Alors on se demande maintenant, mon Dieu qui sont sensé protégé la population de la ville de Goma ?si les autorités n’arrivent pas à assurer la sécurité de la population, cette dernière finira par se prendre en charge, par ce qu’elle est maintenant fatigué par toutes ces tueries dont elle est victime, pourquoi parler de la paix alors qu’on enterre nos proches chaque jours, victime d’assassinant ?Il faut que ça cesse !!car  la vie et la sang de chaque citoyen congolais est très capitale pour le développement du pays.

Le Festival Amani rend hommage à Djoo Paluku


16508347_1468780383185209_5608782115226418456_nUn grave incident est survenu jeudi dans la nuit sur le site du festival Amani. Une dispute entre des volontaires
et un policier a viré à l’incompréhension. Le policier a tiré sur deux volontaires. Djoo Paluku, un artiste
bénévole et engagé de longue date auprès du festival et du Foyer Culturel est décédé de ses blessures. Ezekiel
Bandu, scout bénévole du festival est encore aux soins intensifs.
La direction du festival est profondément attristée par le décès de Djoo. Elle souhaite également un bon
rétablissement à Ezekiel.
Djoo a dédié toute sa vie à l’art et la culture. Après concertation avec ses amis, il a été décidé de maintenir cette quatrième édition du festival pour lequel il avait tout donné. Nous croyons que Djoo aimerait qu’on le fasse.
Une réunion s’est tenue ce matin avec les différents services de sécurités afin de garantir la tenue du festival
dans des conditions de sécurité optimales.
« La grande scène du festival sera renommée scène Djoo Paluku. Et tout au long des trois jours, le Festival
Amani rendra un hommage particulier à Djoo et à son amour pour l’art, la culture et la paix », annonce Guillaume Bisimwa, directeur du festival.
Toute l’équipe du festival adresse ses condoléances à Aline, l’épouse de Djoo, sa fille Djalde, son fils Ernest,ainsi que sa famille et ses proches. Sa famille, tout comme celle du jeune scout, sont soutenues par le festival.

source article Amani Festival Communication

: FB : AmaniFestival, TW : AmaniFestival, Site : http://www.amanifestival.com
Instagram : Amani_Festival

Aline Kahambu, une handicapé modelé du changement dans la ville de Goma »


 

 

wp_20161013_017Agée de 23 ans une fille très jolie, vivant avec handicap d’une seule  jambe, mais ce qu’elle fait impressionne chaque personne, qui passe et s’arrête une minute pour l’observée.

je me souviens de la première fois que j’ai croisée cette fabuleuse dame, dans le quartier mabanga sud; Aline kahambu, une fille exceptionnelle qui ne cesse d’étonner les homme dans son quartier, très habile et courgée, elle se réveille chaque matin avec  ces deux béquilles pour aller servir ces clients ,Aline est une cordonnière  extraordinaire, elle répare les chaussures de toutes formes, elle épate tout le monde, elle fait l’exception d’autres filles de nos, jours, malgré son handicap, elle  gagne sa vie, elle a refuser  d’aller quémander dans les rues, ou se prostituer ,elle est issue d’une famille très pauvres ,c’est pourquoi , elle n’as pas continue ces études, elle s’est arrêté en 2ème  année secondaire, faute des moyens,.

Cette jolie fille elle est  un exemple remarquable pour les jeunes gomatraciennes. Le taux de chômage est en hausse dans la ville de Goma, beaucoup de jeunes terminent et manquent d’emplois ,alors Aline à bon juger de créer sa propre activité, la cordonnerie, ce qui marque beaucoup de ces clients c’est ça manière de savoir-faire, elle est vraiment  talentueuse, on dirait qu’elle nait avec la cordonnerie dans ses veines, cette petite activité qu’elle effectue dans l’une de rues du quartier mabanga sud, lui permet d’aider sa famille et de faire de petites  économies, elles nous a dit qu’elle gagne en moyenne 3500 FC/ par jours en moyenne, une manière étonnante d’entreprendre, certaines des filles de son âge se moquent d’elle, mais elle , ne se laisse pas influencer par toute sorte de moquerie, car elle prend son métier au sérieux.

Vue la manière dont les handicapé sont traité ou considéré dans notre région, ALINE KAHAMBU  représente la lumière et l’espoir ainsi qu’image positive de ce qu’une  femme congolaise possède ainsi que le pouvoir que la femme a sur l’avenir de la RDC.

Malheureusement par manque d’appuis financier cette cordonnière est très limité dans son métier, elle nous a dit qu’elle rêve ouvrir une grande maison de cordonnerie dans la ville de Goma, même si elle œuvre dans la rue pour  le moment!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ma  plus grand joie était de rencontré une jeune fille âgée de 23 ans avec une seule jambe en train de faire la  vraie cordonnerie pour survivre, pour moi s’était extraordinaire ,et ça m’as vraiment motivé de croire à ce dicton tiré d’un roman américain de Edgard Rice Barought : »Tant qu’un Tarsk a sa tête et un seul bras, il peut tout conquérir«  donc peu importe ton état physique tu peux toujours obtenir ce que tu veux ou devenir ce que tu veux être, car personne ne pour t’en empêcher, en condition d’ y mettre seulement   la volonté! Pour moi ALINE KAHAMBU est une image de changement de mentalité pour nous jeunes qui rêvent toujours trouver un travail extraordinaire dans des bureaux très climatisé, et on n’oublie que les grandes personnalités ces monde sont venu du néant et

Aujourd’hui elles sont les personnes les plus puissantes de ce monde, en titre d’exemple : McDonald, John Rockefeller (ancien vendeur ambulant de sachet),Steve Jobs (vendais de bouteille en plastique pour payer ces études),etc…

En dernier mot peu importe ton  état physique ou le genre du travail que tu fais aujourd’hui ,mettre la honte du coté et met du sérieux dans ce que tu entrain de faire, car demain nous réserve de surprise, et je crois bien que ALINE KAHAMBU en est l’exemple à suivre.